Optimiser la qualité d’émetteurs/recepteurs 433Mhz
Par KabuloKans , le 2013-11-17 12:00:52

Lorsque l’on veut jouer avec les ondes, il y a quelques trucs à savoir pour améliorer les résultats.


La suite de cet article se base sur des recepteurs 433Mhz.

Très vite, avec les émetteurs/récepteurs, on se rend compte que les résultats sont assez médiocres. Pas de résultat, pas de portée bref ! Rien ne fonctionne !

Pourtant, il y a quelques règles à observer.

Ces astuces sont les fruits de mes recherches, je ne suis aucunement spécialiste en la matière.

1 - Les émetteurs/récepteurs ont besoin d’une antenne !

Certains pensent à tort que cela va fonctionner sans antenne. Cela n’est le cas que si le circuit comporte une mini antenne gravée dans l’epoxy. Au mieux, sans antenne, vous obtiendrez 15 cm de portée.
Pas vraiment intéressant !

2 - Les antennes ne sont pas qu’un bout de fil !

Si apparemment n’importe quel fil conducteur suffit à notre petit montage la longueur elle, n’est pas à choisir au hasard (un des rares cas où la longueur compte ...)

Les antennes "quart d’onde" conviennent bien à nos montages. S’agissant de 433Mhz, cela nous donne un fil de 17.3cm.
Ces petites antennes, qui se soudent perpendiculairement se servent de leur circuit comme masse (ground plane). Du coup, pensez à mettre l’antenne verticalement pour qu’elle rayonne horizontalement !

Le fait que l’antenne soit dénudée ou pas n’a pas d’incidence.

Les antennes sont à placer en hauteur si possible (cela évite certaines interférences)

Si vous devez déporter votre antenne de vos appareils, l’utilisation d’un câble coaxial (c’est à dire blindé) est nécessaire. La longueur d’onde commencera alors à partir de l’endroit où l’âme sera dénudée. La gaine sera reliée à la masse la plus proche de votre montage.

Il peut être intéressant par exemple de se fabriquer une antenne ground plane avec des brins pour la masse.

Dans la pratique et comme je suis un sagouin (poussé par Zeb il faut le dire), j’ai utilisé un câble RJ45, choisi un brin et gardé les autres pour faire masse. Je n’ai eu qu’à récupérer tout ça de l’autre coté du câble pour les souder au récepteur.

3 - Alimentation

Par fainéantise, on a tendance à vouloir utiliser les alimentations de l’ Arduino pour alimenter émetteurs et récepteurs. C’est une erreur.

D’une manière générale, nous ne devrions jamais utiliser les alims de l’arduino et ne se servir de ce dernier que pour les signaux analogiques et numériques.

Attention cependant, même en alimentant séparément, il faut joindre les masses avec le circuit général (arduino, atmega, raspberry)

Une dernière chose, surveillez les tensions d’alimentation max. Un émetteur 12V alimenté en 3.3 ou 5V derrière un arduino (ATMEGA) perdra en portée !

Les récepteurs que j’utilise vont jusqu’à 5V.


Mot-clés :
Pas de résultats
 
Commentaires :
  
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | LesPetitsPotes 2013